Nos créations...
L'última carta


D'après une histoire de Antonis  Papathéodoulou


Avec Monique Bellsolà, Xavier Montserrat et Grard Méloux



Théâtre, marionnettes, chansons

Durée 30 mn

Enfants de 4 à 9 ans


El carter Costas viu en una illa. Avui fa la seva última ruta, és el seu darrer dia com a carter de l’illa.
I precisament avui, no troba ningú a qui poder donar-li la notícia. On han anat a parar els habitants de l’illa? Per què les cases són buides?

Als cinc anys, la mainada comença a descobrir el gest de l’escriptura i a viure amb excitació la capacitat de transmetre per ells mateixos a través de «signes» i lletres. És el començament de l’escriptura.

Saber designar les coses pel seu nom i les transmetre per escrit, és el centre d’aquesta història que ens transporta en un viatge a través dels desitjos, de les emocions o senzillament de la descripció de l’instant present.

És un homenatge a la figura del carter, sense el qual les cartes carregades de sentiments, d’emocions, de records, de bones o de males notícies, no arribarien mai a destinació.

El carter és un passador. És el lligam humà entre l’expedidor i el receptor. És una peça primordial de tota relació humana que es manté viva malgrat la distància. 

Le facteur Costas habite 

dans une île. Aujourd’hui, c’est sa dernière tournée, son dernier jour en tant que facteur de l’île.

Et justement aujourd’hui, il ne trouve personne à qui pouvoir annoncer la nouvelle. Où sont passés les habitants ? Pourquoi les maisons sont-elles vides ? 

À cinq ans, les enfants commencent à découvrir le geste de l’écriture et à vivre avec excitation la capacité de transmettre par eux mêmes à travers des « signes » et lettres. C’est le début de l’écriture.

Savoir nommer les choses par leur nom et les transmettre par écrit, c’est le centre de cette histoire qui nous emmène dans un voyage à travers les désirs, les émotions ou tout simplement la description de l’instant présent.

 

C’est un hommage à la figure du facteur, sans qui les lettres chargées de sentiments, d’émotions, de souvenirs, de bonnes ou de mauvaises nouvelles, n’arriveraient jamais à destination.


Le facteur est un passeur. C’est le lien humain entre l’expéditeur et le destinataire. Il est une pièce primordiale de toute relation humaine qui se maintient vive malgré la distance. 

 


Retour




Mise à jour le : 05/10/2019 - © 2008 - pavu-paspris point net - Crédits photos : Pascal Guiblain - Optimisé pour : ie 6 & 7, Firefox, Safari et Opera - Nombre de visite : 103160   Se connecter